Accueil » Éco-gestes » Jean Louis Borloo, le Groenland et l’environnement

Jean Louis Borloo, le Groenland et l’environnement

Jean Louis Borloo, le Groenland et l’environnement

La dernière fois que j’ai parlé de Jean-Louis Borloo ici, c’était pour dire que, bon, ne connaissant pas trop le personnage, je ne critiquais pas mais regrettais tout de même Alain Juppé. Aujourd’hui, je peux donner mon avis.

Le 10 septembre, notre ministre de l’environnement s’est rendu au Groenland avec quelques dizaines de scientifique pour se rendre compte par lui-même des effets du changement climatique. Oui, se rendre compte par lui-même. Parce que bon, hein, les avis et constatations de scientifiques, c’est bien joli, mais rien ne vaut ceux d’un homme politique n’est-ce pas ? Non le problème, c’est que pour cette visite inutile, monsieur a fait affréter l’airbus présidentiel. Ben oui dis donc, il allait pas y aller en voilier tout de même ! Ainsi donc, pour se rendre compte par lui-même, notre ministre de l’environnement a provoqué le rejet de 65 tonnes de CO2, comme ça, pour voir. Elle est belle l’écologie, le changement des mentalités… Oui mais, attention ! Pas si bête ! Le ministère a prévu de compenser à travers  » une contribution à un projet écologique dans le cadre du protocole de Kyoto ». Oh bravo ! Ah non mais s’il compense c’est pas pareil hein…

Dis donc, Jean-Louis Borloo : tu es censé aider à provoquer, entre autres, la diminution des gaz à effets de serre. Le but de ton ministère, ce n’est pas de « compenser » en balançant de l’argent dans un quelconque projet écologique. Le pollueur/payeur, c’est un principe totalement absurde. C’est dédouaner, déculpabiliser des individus qui ne veulent pas prendre la peine de faire l’effort de repenser leur mode de vie.

Jean-Louis Borloo : -1

Partager cet article merveilleux à votre communauté !

Pour ne rater aucune de nos publications,
inscrivez-vous à notre newsletter

c6b9dc4109c81e11af7d71d3449724eb222222222222222222222222222222