Accueil » Animaux » La limace qui se prenait pour une algue

La limace qui se prenait pour une algue

La limace qui se prenait pour une algue

Elysia-chlorotica-limace-algue.jpgC’est l’histoire du premier animal-plante. Elysia chlorotica est une limace de mer ayant l’étrange particularité de réaliser la photosynthèse. Mais ce n’est pas inné, enfin pas totalement. En réalité, cette limace mange des algues les deux premières semaines de sa vie. Puis, elle recycle les chloroplastes (cellules qui permettent la photosynthèse) de ces plantes et les utilise pour générer l’énergie dont elle aura besoin pendant le reste de sa vie. Pour continuer à fonctionner, ces cellules ont besoin de protéines particulières. Malheureusement, leur ADN ne leur permet de coder que 10% de ces protéines.

Alors comment cette limace fait-elle pour faire fonctionner les chloroplastes pendant un an ? Elle procède un peu comme ces scientifiques qui injectent de l’ADN de méduse fluorescente à des chatons : elle intègre à son propre code ADN la séquence codant les protéines, en la volant aux algues qu’elle a ingéré. Enfin, c’est probablement ce qui s’est produit dans le passé, car les chercheurs ont découvert que ce gène est également présent dans les cellules sexuelles de l’animal, ce qui signifie que la caractéristique se passe de générations en générations.

Source : Solar-powered sea slug harnesses stolen plant genes (en)

Partager cet article merveilleux à votre communauté !

Pour ne rater aucune de nos publications,
inscrivez-vous à notre newsletter

massa nunc efficitur. porta. neque. pulvinar ipsum lectus Lorem eleifend Praesent sed