Accueil » Animaux » La Chine abrite des serpents unijambistes

La Chine abrite des serpents unijambistes

La Chine abrite des serpents unijambistes

Une chinoise est tombée nez à nez (si l’on peut dire) avec ce serpent, phénomène mutant pourvu d’une seule et unique patte. Par réflexe, elle l’aurait battu à mort avec une chaussure avant de le conserver dans une bouteille d’alcool pour le confier à l’Université de Nanchang.

Bien entendu, créationniste et évolutionniste y voient chacun la preuve de la véracité de leurs théories respectives. Le site où j’ai trouvé la photo d’illustration, de langue arabe (non, je ne parle pas arabe, mais google translate est mon ami), titrait son article avec « gloire à Dieu » et le ponctuait par « ولله في خلقه شؤون « , ce que Google traduit par « Et Dieu dans les affaires de sa création« .

Pour ma part, j’y vois plutôt une preuve de la mémoire génétique. Pour information, chaque individu possède, en ses gènes, la mémoire de toutes les étapes de l’évolution par laquelle son espèce est passée. Ainsi, les serpents, qui sont des reptiles au même titre que les lézards, ont eu des pattes qui se sont peu à peu atrophiées pour finalement disparaitre totalement. Mais si l’information génétique pour développer ces pattes ne s’exprime plus, elle est toujours bien présente dans leur patrimoine génétique. Voilà pourquoi une mutation quelconque peut déclencher une telle malformation.

De la même manière, les poules, qui ont des ancêtres parmi les dinosaures, ont certainement quelque part la mémoire des dents acérées de leurs aïeuls. Aussi, méfions-nous, nous pourrions très bien tomber un jour nez à bec avec un gallinacé proclamant la fin du vieil adage « quand les poules auront des dents ».

serpent-patte.jpg

Partager cet article merveilleux à votre communauté !

Pour ne rater aucune de nos publications,
inscrivez-vous à notre newsletter

b28f84e2a1840812f5e5ea36e1d4d865)))))))))))))))))))))))))))